au fond des yeux

Tout près d'un regard

L'atmosphère est pénétrante d'humidité,
annonciatrice d'un cours pluvieux.

L'air passe sur les feuilles roussies
comme l'eau coule sur du granit caverneux.

Le visible et l'invisible se font chuintants;
ils me demandent de les écouter...
chchchuuut !

Le pourtour boisé semble faire éclater ses dorures de feu
sous un ciel partiellement azuré.

Mais ce matin, la voûte est soulignée de grises graduations,
avec un côté lumière devançant la suite des transformations.

Des " tritillements ", des " siffloteries ",
des cui-cui de toutes catégories
se développent en multiphonie grandissante,
autour de bouquets feuillus à l'aspect orangé
et à la rousseur finissante.

j'attends,                                      je m'étends,                                          j'entends.

Le mouvement de tout un ensemble qui déplace le vent.

Un instant, j'en oublie ces chants,
Pour aller au-devant du néant.

Suivre l'impulsion d'un pulsar;
Si loin de mes yeux.
Ici, tout près d'un regard.
Et là, bien au-delà du bleu.


atoutsommaire

........©copyrightdepot atoutpoesie2011-2017